Quand les Camerounais s’entredéchirent par vidéos interposées

Partager

S’insulter entre compatriotes, se dénigrer, croire que son ethnie est la meilleure… C’est malheureusement cela l’autre face de l’Afrique. Il est regrettable que nos frères Camerounais fassent eux-mêmes une très mauvaise publicité de leur si beau pays. Il ne se passe pas une semaine sans que Bulu, Ekang ou Bamiléke s’insultent sur les réseaux sociaux.

Africa sans haine dénonce une vidéo dans laquelle deux Camerounaises vivant en Europe font l’apologie du divisionnisme ethnique. Dans leur vidéo, on entend des choses du genre : « Les Camerounais de l’Ouest ne devraient plus habiter au centre, au Sud ou à l’Est… », « Chacun doit rester chez soi », « Les Ekang ne savent pas ce qui les attend après que Paul Biya aura quitté le pouvoir… » , « Camerounais des montagnes, Camerounais de la forêt… »

La vidéo elle-même est intitulée : « Je dis non à toute nouvelle colonie des montagnards dans mes terres bantous. » Des choses complètement dingues ! Cette vidéo haineuse a récolté plus de 7000 vues et plus de 800 commentaires sur Facebook. Regardez la vidéo en cliquant ici.

Le Cameroun ne mérite pas de telles choses !

En Afrique, on connait le Cameroun comme le pays de grands hommes comme Mongo Beti, Roger Milla, Manu Dibango, Samuel Eto’o… Hélas, certains Camerounais semblent réduire leur grandeur au fait d’être Bamiléké, Ekang, Bulu… Des mesquineries qui font dire aux détracteurs du continent qu’il n’y a pas véritablement des nations dignes de ce nom en Afrique. On a plutôt un conglomérat d’ethnies rivales qui s’appelle « nation ».

Lire aussi : Un Camerounais fait toute une vidéo où il vilipende ses compatriotes Bamilékés

Tant que nos divergences ne seront pas au niveau des idées et que l’argument ethnique prévaudra dans notre raisonnement en tant qu’Africains, il est clair que notre continent mettra des millénaires pour se développer. Chers Camerounais, on ne peut que vous souhaiter une bonne discussion sur vos ethnies. Quand vous aurez terminé, alors on pourra discuter du dévelopement du Cameroun !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.