Gabriel Mokia appelle à exterminer les Banyamulenge : nous dénonçons !

Partager

Dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux, l’homme politique congolais de RDC, Gabriel Mokia, dit tout haut sa haine contre les Tutsi Banyamulenge. Plus grave, il appelle les Forces armées de la RDC à « en finir avec les Banyamulenge« . Pour lui, ils sont des Rwandais.

De tels propos ne peuvent rester impunis que dans un pays où la justice est tout sauf une justice. Gabriel Mokia doit répondre de ses actes devant la justice. Sa propre vidéo est une pièce à conviction contre lui-même. Tôt ou tard, il devra en répondre. Il est inadmissible de pousser sa haine ethnique jusqu’à inciter à exterminer tout un peuple.

S’adressant aux FARDC, voici ce qu’il déclare dans sa vidéo twittée par @MaishaRdc :« L’implantation des Tutsi doit terminer dans notre pays. Tous ceux que vous trouvez à Bunyakiri et qui n’ont pas notre morphologie, finissez-en avec eux. Ensuite, encerclez Minembwe et faites le tri. Plus question d’avoir des Banyamulenge en RDC.

Nous ne les reconnaissons pas : ce sont des Rwandais. Nous ne connaissons pas les Rwandophones. Qu’ils restent dans leur pays, le Rwanda. (…) FARDC allez de l’avant. Détruisez-les tous !… »

En février 2018, Gabriel Mokia avait twitté ce qui suit : « Attention, les porcs du Rwanda retourneront cadavres ! »

Africa Sans Haine dénonce vigoureusement ces propos xénophobes. La diversité ethnique et linguistique fait de la RDC un pays culturellement très riche. Cette diversité doit être respectée.

#TaHaineRefleteTonCoeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.