Dessin Maisha RDC

Maisha RDC accuse l’armée de ne pas protéger les Banyamulenge

Partager

L’ONG Maisha RDC dénonce des exactions et des messages de haine dont les populations tutsie banyamulenge sont victimes dans la province du Sud-Kivu. Selon cette ONG, les Banyamulenge ne bénéficieraient pas de la même protection de l’armée que d’autres communautés locales. Ce qui pousse Maisha RDC à dénoncer le deux poids deux mesures.

Récemment, Maisha RDC a tiré la sonnette d’alarme sur les attaques des miliciens MaiMai contre les Banyamulenge auSud-Kivu. Plusieurs habitations ont été incendiées. Selon Maisha RDC, lorsqu’une attaque MaiMai se prépare, la stratégie des Forces armées de la RDC serait de quitter leur position sur place en vue de laisser les MaiMai opérer en toute quiétude.

« Si les militaires @FARDC_off n’appuient pas les #maimai lors des attaques, ils se retirent dans une zone pour leur permettre d’attaquer sans secourir les populations civiles. C’est tjrs lorsque les villages habitants les compatriotes #BANYAMULENGE sont attaqués », a tweeté Maisha RDC.

Voir le tweet :

Toutes nos tentatives pour joindre les autorités locales afin d’avoir leur version des faits n’ont pas abouti. Néanmoins nous exhortons l’État congolais à améliorer la protection de toutes les communautés ethniques du Sud-Kivu.

Au vu des tensions actuelles, dans la région, Maisha RDC dit craindre un risque d’un génocide des Banyamulenge.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.