Sa place n’est pas en prison, elle risque d’être torturée et encourt 20 ans de prison !

Partager

°Une pétition de @RSF

Reporters sans frontières appelle à votre mobilisation pour libérer de toute urgence Pham Doan Trang, l’une des plus grandes figures du journalisme indépendant au Vietnam, honorée il y a un an du prix RSF de l’impact. Arrêtée dans son appartement dans la nuit du 6 octobre 2020, la célèbre journaliste a été placée en détention pour “propagande contre l’Etat” sans avoir le droit d’accès à un avocat et risque jusqu’à 20 ans de prison.
 
Le vrai motif de son arrestation ? Avoir fondé le webmagazine dissident Luât Khoa, et animé la rédaction du site indépendant The Vietnamese – deux publications qui permettent à la population vietnamienne de s’emparer des lois du pays pour défendre leur droit et combattre le pouvoir autoritaire du Parti Communiste vietnamien. 
 
Pham Doan Trang est devenue un modèle pour les innombrables jeunes militant·e·s du Vietnam épris de liberté. Elle est l’une des plumes les plus réputées du pays. Son militantisme acharné contre toutes formes d’injustices et de discriminations lui vaut d’être prise pour cible de façon répétée par les autorités vietnamiennes. Elle a, par le passé, dû être hospitalisée en raison de séquelles liées à des violences policières subies en août 2018, lorsque la police d’Hô-Chi-Minh-Ville l’avait arrêtée et battue. 

Actuellement aux mains des autorités vietnamiennes depuis 2 mois, elle risque d’être de nouveau torturée. Nous craignons aujourd’hui le pire pour elle et nous vous demandons de signer cette pétition pour demander sa libération immédiate et sans condition ! Partagez cette pétition sur les réseaux sociaux en utilisant le hashtag #FreePhamDoanTrang !

Lire l’intégralité de l’article et signer la pétition sur le site de Reporters Sans Frontières @RSF en cliquant sur ce lien.
 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.