RDC : un groupe de Katangais appelle une nouvelle fois à chasser les Kasaïens du Katanga

Partager

A chaque enjeu politique important en RDC, les extrémistes katangais s’expriment par des messages de haine contre les Kasaïens vivant au Katanga. Ce qui est inquiétant c’est l’indifférrence du gouvernement congolais face à ces hors-la-loi qui diffusent leur xénophobie en toute quiétude. Ces derniers jours, ils ont lancé une enième vidéo appelant à chasser du Katanga les Kasaïens qu’ils identifient sous les termes “racaille” et “bilulu” (insectes en français).

Cette vidéo haineuse et hautement toxique se répand sur les réseaux au vu et au su de tous. Pourtant, du côté du gouvernement c’est silence radio. La vidéo compte déjà des milliers de vues. On y voit un groupe de gens s’appelant “jeunesse katangaise” mais qui s’expriment en cachant leurs visages, tels des lâches. Ils promettent de proclamer l’indépendance du Katanga le 11 juillet prochain.

Cette fois-ci la raison évoquée, selon eux “les Kasaïens (dont Noël Tshianyi) insultent, dénigrent et humilient les dignes filles et fils du Katanga”.

Dans la vidéo, un membre de ce fameux groupe jeunesse katangaise, lit un message dont voici un extrait : “La jeunesse katangaise rappelle, bien que les événements de 1961, de 1977, de 1978 et 1992 ont été matés, le ressentiment indépendantiste se transmet de père en fils. Ceux qui ne se souviennent pas de l’histoire sont condamnés à la revivre. (..)

Le travail d’identification de toutes les maisons ou pour être précis, de tous les termites hébergeant les bilulu (insectes) sur toute l’étendue du Katanga, venait d’être fait avec succès. Le chemin est donc bien balisé. La jeunesse du Katanga informe tous les bilulu (insectes) qu’il ne leur reste qu’un seul mois et quelques jours pour qu’ils libèrent la terre de Moïse Tshombé notre modèle.

L’heure est venue pour que les enfants du Katanga puissent jouir dignement de leur indépendance dès ce 11 juillet 2021. Comme le disait l’ancien gardien du Katanga : ‘On ne veut plus de bilulu (insectes) au Katanga.’ (..)

Enfants du Katanga, nous défendrons notre Katanga jusqu’à la mort, nous le rendrons fier, beau et fort. Avec nos bras et notre sang, avec nos dents et nos flèches, nous nous battrons pour sa dignité. Que vive le Katanga fort et indépendant.

Pour la jeunesse katangaise, Ngoy wa Ilunga secrétaire, Muteb a Kajik rapporteur, Ndaie Mbeka président.”

Si la vidéo ne s’ouvre pas, cliquez sur ce lien.

Africa Sans Haine ne cesse de tirer la sonnette d’alarme sur ce terrorisme katangais qui ne dit pas son nom. Si le Katanga cherche son indépendance, c’est très lâche de la chercher en prenant prêtexte sur les Kasaïens. Les propos condamnables de Noël Tshianyi ne peuvent en aucun cas justifier qu’on s’en prenne à tout le Kasaï.

#StopLaHaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *