Côte d’Ivoire : nouvelle hausse des discours de haine en ligne

Partager

Le monitoring des discours de haine en ligne effectué sur la période du 27 mai au 2 juin 2021 révèle une hausse de 72% par rapport à la semaine précédente. 174 propos haineux relevés sur un même échantillon de 148 profils, pages et groupes Facebook. Une augmentation ressentie sur la majorité des catégories définies par l’observatoire mis en place dans le cadre du Programme transition et inclusion politiques en Côte d’Ivoire.

Autre fait marquant : les propos sexistes restent toujours aussi nombreux. Ils se classent cette semaine encore dans le trio dominant, derrière les injures, les diffamations et les animalisations.

Injures, diffamations et propos sexistes en tête

95 injures et diffamations, 39 animalisations et 18 propos sexistes/injures à caractère sexuel. A elles seules, ces 3 catégories de discours haineux répertoriés en ligne représentent plus de 87% de l’ensemble collecté entre le 27 mai et le 2 juin 2021. A l’origine de ces propos, images et emojis haineux : la politique. Essentiellement la polémique autour de la date et des conditions du retour de l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo.

Si les injures et diffamations (les plus courantes même indépendamment de la politique) sont restées les mêmes dans leur configuration, les animalisations, elles, ont connu une évolution. Il a fini par s’installer dans les habitudes sur la toile ivoirienne, selon que l’internaute soit de l’opposition ou proche du pouvoir, qu’il soit appelé respectivement « porc » ou « mouton ». Cette semaine, il y a l’utilisation de nouvelles animalisations comme « cafard », « chien » et « chienne ratée ».

Pour leur part, les propos sexistes et injures à caractère sexuel, d’ordinaire nombreux quand une femme fait l’actualité, ont tout de même été fortement représentés. Et dans leur grande majorité, ils se référaient au sexe féminin.

En termes de sources, les pages restent les principales pourvoyeuses de discours de haine avec 59%, les groupes suivent avec 38% et les profils marquent leur retour avec 3% de l’ensemble collecté.

Les tendances

Pour ce qui est des tendances, au total six (6) types de propos haineux sont en hausse. Il s’agit des injures/diffamations, propos xénophobes/injures à caractères identitaires, vœux ou souhaits macabres, menaces, propos sexistes/injures à caractère sexuel et animalisations.

Trois autres catégories sont en baisse. Ce sont les typologies les plus graves comme les incitations à la révolte/au meurtre, les attaques contre des communautés et la justification ou apologie de la haine. La délation est restée inexistante.

Comparaison des sources des discours de haine collectés sur Facebook entre les 06 mai au 02 juin 2021

Courbes d’évolution des tendances des discours de haine selon le degré de gravité sur la période du 27 mai au 02 juin 2021

Répartition selon la source des discours de haine collectés du 27 mai au 02 juin 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.