Des propos inacceptables contre la Congolo-Allemande Marie Branser

Partager

La judokate Marie Branser est une Congolaise d’origine allemande. Elle a choisi la RDC comme sa seconde patrie. Elle a défendu le drapeau congolais à plusieurs compétitions internationeles. Les Congolais devraient la soutenir comme leur compatriote à part entière. Hélas, ce sont plutôt des propos haineux qu’elle a reçus après son élimination aux Jeux olympiques de Tokyo.

Les Congolais étaient pourtant contents qu’elle représente la RDC en judo aux Jeux olympiques organisés à Tokyo. Ses performances antérieures ont été saluées par beaucoup. Marie Branser a acquis la nationalité congolaise en 2019. Elle a remporté pour la RDC des médailles dans différentes compétitions africaines. Pourtant, au lieu de regarder ce qu’elle fait de bien pour la RDC, certains Congolais n’ont cessé de fustiger ses origines allemandes sur les réseaux sociaux.

Le 28 juillet dernier, alors qu’elle venait d’être éliminée des Jeux olympiques, Marie Branser a dénoncé dans les médias le manque de soutien de l’Etat. Neo Africa, un média en ligne, a partagé une partie de ses propos sur sa page Facebook.

« Je n’ai pas touché un Euro jusqu’à maintenant. J’ai donné tout mon argent. C’est ma famille et mes amis qui m’ont soutenu et le sponsor. Il faut que les choses changent. Sinon je ne peux pas continuer », avait-elle déclaré.

Normale comme réaction pour tout athlète qui n’a pas bénéficié du soutien des autorités de son pays. Mais certains Congolais ont mal interprété cela. Sur les réseaux sociaux, ils ont tenu des propos plutôt xénophobes teintés de racisme à l’encontre de Marie Branser. Arrêtez la haine contre cette talentueuse judokate !

Un internaute congolais écrit un commentaire très méchant sur Marie Branser disant :« Après que ton pays t’ait rejetée, tu veux venir nous faire la grande gueule dans mon pays de père et de mère. »

Capture d’écran :

Un autre internaute dans le même sens en évoquant le fait Branser n’est Congolaise de père et de mère : « C’est n’es pas ta faute ma belle, le problème est que tu n’es pas de père et de mère congolais. » 

Capture d’écran :

Plus bas, un internaute se moque de Marie Branser : « Ozui (traduction : vous l’avez appris à vos dépens) il fallait rester chez vous. »

A noter que l’expression « de père et de mère » est courante ces derniers temps en RDC. Elle vient d’un projet de loi controversé initié par Noël Tshiani, un ancien candidat malheureux à la présidentielle de décembre 2018. Cette loi vise à interdire l’accès à la présidence de la République et aux postes régaliens de l’État à tout celui ou toute celle dont les deux parents biologiques ne sont pas Congolais. De ce point de vue, Marie Branser est visée parce que ces parents sont Allemands. C’est donc du racisme et de la xénophobie.

Marie Branser a choisi la nationalité congolaise, il faut respecter son choix. Et elle a le droit de se plaindre si les autorités congolaises ne la soutiennent pas alors qu’elle représente la RDC dans des compétitions internationales de haut niveau.

#StopLaHaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.