Sanga-Balende et TP Mazembe : évitez la violence et la haine !

Partager

Un match de football ne devrait pas être une occasion de raviver la haine. Des supporters du TP Mazembe promettent de se venger à Lubumbashi contre Sanga Balende. Ils accusent les fans du club de Mbujimayi d’avoir agressé des joueurs de Mazembe lors d’un match à Mbujimayi. Malheureusement, les menaces katangaises contre l’équipe de Sanga Balende se sont transformées en messages de haine tribale contre les Kasaïens.

Entre Katangais et Kasaïens, la cohabitation a rarement été pacifique. Cette fois-ci c’est un match de football qui est à l’origine des discours de haine contre les Kasaïens à Lubumbashi. Il s’agit d’un match de Division 1 congolaise joué à Mbujimayi entre l’équipe locale de Sanga Balende et le Tout puissant Mazembe de Lubumbashi. La rencontre s’est soldée par la vistoire de Mazembe 1-0.

Mais après cette rencontre, une image a circulé sur Internet montrant un joueur de Mazembe avec un bras bandé et qui aurait subi des violences à Mbujimayi. Immediatement les internautes fans de Mazembe se sont lancés dans des insultes et des menaces à caractère tribal contre les les Baluba sur les réseaux sociaux.

Au lieu de laisser la Fédération congolaise de football gérer ce différend, les Katangais ont plutôt promis des représailles. Dans un post sur Facebook, un Katangais du nom de Rex Mumba qualifie les Kasaïens de « sauvages ». Il écrit :« Pourquoi les Kasaïens de kananga n’ont pas cette culture sauvage comme ceux de mbuji mayi ? Munatshokoza nyuki attendez-vous au pire ce samedi a Lubumbashi trop c’est trop. Faire ça a nos joueurs parce qu’ils ont battu Sanga Balende honorifiquement ? »

Ce post de Rex Mumba a récolté plus de340 commentaires dont la grande majorité ce sont des insultes, des appels à la violence et des incitations à la haine contre les Kasaïens. C’est le cas aussi dans les commentaires de cet autre post. Ici les Kasaïens sont qualifiés de villageois et des gens qu’il faut « frapper » et « civiliser ». Il faut relever quelques messages de haine lancés par des Kasaïens en réactions aux insultes dont ils sont victimes.

Africa sans haine condamne ces discours de haine et ces incitations à la violence liés au sport. Le football a l’avantage d’être régi par des réglements. Si Mazembe s’estime lesé lors de sa prestation à Mbujimayi, le mieux serait de saisir la Fédération congolaise de football pour réparation.

Bravo à Moïse Katumbi, président de Mazembe, qui par une vidéo a appelé les supporters des Corbeaux de Lubumbashi à ne pas se venger. Le président de Sanga Balende ferait mieux de suivre ce bel exemple de Moïse Katumbi.

#StpLaHaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.