Un internaute appelle à ravir les parcelles des Kasaïens au Katanga

Partager

Une nouvelle étape est franchie dans les messages de haine contre les Kasaïens vivant au Katanga. Sur un groupe Facebook, un Katangais considère que les parcelles et les maisons d’habitations appartenant aux Kasaïens doivent revenir aux Katangais.

Africa sans haine ne cesse de tirer à la sonnette d’alarme sur l’augmentation des discours de haine chez les internautes katangais. Après des appels à chasser ou à tuer les Kasaïens, désormais ce sont des appels à accaparer leurs avoirs. De tels messages sur les réseaux sociaux sont extrêmement dangereux pour l’unité nationale. Leurs auteurs devraient être identifiés et présentés devant la justice pour subir la rigueur de la loi.

Dans son post sur Facebook, cet internaute déclare : « Katangais, toute parcelle des Kasaïens est vôtre… » Capture d’écran : 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 2021_03_29_16.13.39_edit.jpg.

En commentaires, un autre internaute répond en disant : « Non, c’est du vol. S’ils sont obligés de rentrer chez eux, leurs domiciles seront les propriétés de l’Etat… » Capture d’écran :

Toujours en commentaires, d’autres Katangais ajoutent : « Pas question de diaspora kasaïenne au Katanga… » ; « Que les bilulu (insectes) rentrent chez eux. Pas question de bilulu au Katanga… »

Rappelons qu’au début de la décenniie 90, des biens et des proprités appartenant aux Kasaïens chassés du Katanga avaient été confisqués. #StopLaHaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.