Toujours pas de titre de séjour pour le jeune migrant malien menacé d’expulsion en France

Malgré la pétition qui a déjà récolté plus de 30 000 signatures pour empêcher l’expulsion du Malien de 16 ans , les autorités françaises refusent toujours de lui accorder un titre de séjour. La famille d’accueil de Madama en France a même déclenché une gève de la faim, mais le préfet de la Haute-Loire qui gère le dossier campe sur sa position.

Véronique de Marconnay est celle qui a lancé la pétition en faveur de Madama. Elle est bouleversée par le nouveau refus du préfet d’accorder un droit de vivre en France au jeune homme. Véronique de Marconnay raconte sa déception dans la mise à jour de sa pétition :

« 11 février 2021 — 

POUR EUX, C’EST NON, C’EST TOUJOURS NON !  PAS DE TITRE DE SEJOUR POUR MADAMA !

Après avoir fait mine d’entrouvrir une porte, d’allumer un espoir, c’est la décision qui tombe comme un couperet.  Hier, la préfecture nous assure qu’elle va ré-examiner le dossier de Madama, et étudier la possibilité de lui donner une autorisation provisoire de travail et de séjour.  Et aujourd’hui 11 février, la réponse nous arrive par mail:  le préfet refuse de lui accorder un titre de séjour, brisant ainsi brutalement ses rêves et les nôtres sa vie et la nôtre.

Pourquoi tant d’acharnement à détruire des vies ?  Pour rien ?  Pour faire un exemple ?  Pour nous faire taire ?  Pour faire taire une bonne fois tous ceux et celles qui demandent un peu d’humanité, de compréhension, de solidarité ?

Eric en est à son 13e jour de grève de la faim.  Ses forces déclinent lentement, son corps souffre.  Combien de temps encore pourra-t-il tenir?  Il se bat pour que Madama, qui est notre enfant par le coeur, puisse rester en France et y mener une vie normale.

Autour de lui les soutiens sont nombreux et précieux.  Plus de 30 000 personnes ont signé la pétition jusqu’à présent.  Il en faut plus encore !

NOUS VOUS APPELONS A L’AIDE !  Devant la cruauté implacable d’une administration sans état d’âme qui fait honte à notre pays ».

Signez la pétition en cliquant sur ce lien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *