#MoisHistoireDesNoirs : l’Afrique entière devrait le célébrer

Selon l’encyclopédie Wikipedia, « le Mois de l’histoire des Noirs est une célébration annuelle originaire des États-Unis, où il est également connu sous le nom de Mois de l’histoire afro-américaine. Elle a été officiellement reconnue par les gouvernements des États-Unis et du Canada et, plus récemment, a été observée en Irlande, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni ».

Attaché à la lutte contre toute sorte de racisme et notamment le racisme anti-noirs, Africa sans haine ne peut rester indifférent au mois de l’histoire des noirs. Nous y consacrons quelques articles tout au long de ce mois de février, sous le hashtag #MoisHistoireDesNoirs.

L’encyclopédie Wikipedia explique que cette célébration « a commencé comme un moyen de se souvenir de personnages et d’événements importants de l’histoire de la diaspora africaine. Elle est célébrée en février aux États-Unis et au Canada, tandis qu’en Irlande, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni, elle est observée en octobre ».

En Afrique on s’en fout ?

Ce qui est curieux c’est que les pays africains ne commémorent presque jamais la mémoire de leurs fils et filles arrachés du continent et conduits de force en Occident pendant la traite négrière. En 2020, seuls 7 pays africains ont réellement célébré le mois de l’histoire des noirs en organisant des activités. Il s’agit du Bénin, du Tchad, du Cameroun, du Sénégal, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso et des Comores. Bravo à l’Afro-Caribéenne Mélina Seymour initiatrice de cet événement sur le continent avec son ONG Africa Mondo. Il faut encourager de tels efforts.

Hélas, on observe même une véritable fracture entre l’Afrique et les Africains de la diaspora, les Afro-Américains par exemple. Parmi ces derniers, rares sont ceux qui pensent à leurs origines africaines, et ce, malgré le racisme dont ils sont victimes. Bien sûr, on ne peut pas leur en vouloir. Ils sont complètement intégrés dans la nation américainbe. Mais l’histoire reste l’histoire.

Des figures noires d’envergure planétaire

Dans tous les domaines, la race noire a offert à l’humanité de grands hommes et femmes comme Mandela, Pelé, Martin Luther King, Kamala Harris, Bob Marley, etc. Même dans la conquête spaciale, les noirs ont apporté leurs contributions. La Nasa le reconnait et leur rend hommage dans le tweet ci-après :

Nous pensons que l’Union africaine ou les pays africains en général devraient instaurer ce mois de l’histoire de noirs parmi les journées africaines ou nationales à commémorer chaque année. On ne peut être mieux valorisé que par soi-même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *