Procès George Floyd aux Etats-Unis : un test pour la justice américaine

Partager

Neuf mois après la mort de l’Afro-Américain George Floyd, son procès s’est ouvert officiellement mardi à Minneapolis par la sélection des jurés. Le principal accusé n’est autre que Derek Chauvin, le policier blanc qui avait étranglé George Floyd avec son genoux. Ce procès a valeur de test pour la justice américaine jugée complaisante vis-à-vis des crimes racistes de la police.

Georges Perry Floyd Jr a été tué le 25 mai 2020. S’il était encore vivant, il aurait 48 ans le 14 octobre cette année. Son procès est donc très attendu au vu de la cruauté de son meutre et des condamnations que cela a suscitées dans le monde entier. On attend de voir ce que va faire la justice face au racisme systémique au sein de la police américaine. La famille de Gorge Floyd et le mouvement Black lives matter n’attendent pas autre chose que la condamnation du policier meurtrier et de ses complices. C’est la seule sentence possible.

Une vidéo de WSJ partagée sur You Tube :

La justice américaine a ainsi l’occasion de redorer son image. Un éventuel acquittement du policier ne fera que replonger le pays dans de nouvelles manifestations et donc de nouvelles violences. 

Déjà mardi, à l’ouverture du procès, une foule de militants anti-racisme était présente devant le palais de justice où a eu lieu de l’audience pour mettre la pression et pousser le tribunal à ne pas prendre les choses à la légère. En principe, le procès commencera de manière effecive lorsque sera terminée la sélection des jurés.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.