Pour une fois la justice américaine a fait son travail : 22 ans de prison contre le meurtrier de George Floyd

Partager

Le verdict est tombé vendredi après 13 mois de procès aux États-Unis : Dereck Chauvin a été condamné à 22 ans et demi de prison pour le meurtre de l’Afro-Américain George Floyd. Même si la famille du célèbre défunt estime que le verdict est trop clément, (elle aurait voulu une peine plus sévère encore), mais elle peut tout de même pousser un ouf de soulagement.

13 mois de procès hors norme qui se termine par ce que la communauté noire attendait : la condamnation judiciaire de Dereck Chauvin. Il s’agit-là d’une première aux Etats-Unis : un policier blanc condamné pour meurtre d’un noir. Le fait est historique et fera jurisprudence chaque fois qu’il y aura des violences policières racistes dans ce pays. Et c’est une grande victoire pour le mouvement Black lives matter.

L’impassible Dereck Chauvin

Durant tout son procès, le désormais ex policier, Dereck Chauvin, n’a jamais exprimé le moindre remord. Il a gardé le silence jusqu’au bout. La seule fois où il s’est exprimé c’est le jour du prononcé du verdict : en une seule phrase il a juste formulé ses condoléances à la famille de George Floyd. Rien de plus. Même quand sa mère en larmes a témoigné en sa faveur, Dereck Chauvin est resté impassible. Une attitude méprisante qui semble peut-être dire que pour lui la mort d’un noir ne compte pas trop.

Africa sans haine salue ce verdict tout en émettant le vœu de voir le peuple américain dans sa diversité cohabiter pacifiquement. Le policier blanc a sa place dans la société, le citoyen noir aussi. A quoi bon faire le héros de la haine raciale et finir en prison ? Pourquoi être prompt à tuer les noirs même pour une simple dispute ? Qu’elle soit noire, blanche ou métisse, la vie humaine est sacrée.

La justice finit par prendre le dessus

Dereck Chauvin avait étranglé George Floyd avec son genou le 25 mai avec son genou, l’empêchant de respirer alors qu »il était immobilisé au sol. Si la scène n’avait pas été filmée, personne n’aurait su dans quelles conditions Floyd était tué. C’est une jeune fille noire, Darnella Frazier, qui a filmé avec son téléphone et la vidéo a fait le tour du monde.

A l’époque, la colère et l’émotion avaient gagné le monde entier, entrainant des émeutes dans plusieurs villes des États-Unis et des manifestations ailleurs dans le monde pour réclamer que justice soit faite. Aujourd’hui justice est rendue, même si ce n’est qu’un jugement en première instance. Les avocats de Dereck Chauvin ne manqueront pas de faire appel. Quoi qu’il arrive, sa condamnation est déjà un événement historique dans le combat des Afro-Américains pour l’égalité des races.

#BlackLivesMatter

#StopLaHaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.