Non à l’exclusion ethnique au Tchad !

Partager

Alors que s’approche le dialogue national inter tchadien pour mettre en place les conditions du retour à l’ordre constitutionnel, des discours de haine et d’exclusion ethnique refont surface dans les réseaux sociaux tchadiens. Certains groupes ethniques font l’objet de diabolisation.

Au vu de tout ce que le Tchad a connu dans le passé comme guerre, souffrances, haines ethniques, etc., le discours aujourd’hui devrait être un discours qui unit et rassemble tous les fils et filles du Tchad. Hélas, ce n’est pas le cas. A titre d’exemple : un internaute tchadien a posté sur les réseaux sociaux une publication dans laquelle il s’en prend aux ethnies Sara, Zaghawa et Gourane les accusant d’avoir détruit le pays.

Capture d’écran :

De telles publications haineuses ne peuvent faciliter la tache à la réconciliation. On ne peut pas exclure des ethnies entières simplement parce que des individus qui en sont issus se sont mal comportés au pouvoir. Il faut éviter l’esprit de vengeance qui risque de nuire à la bonne tenue du dialogue national inter tchadien. S’il y a des coupables et des gens qui ont mal géré le pays, c’est à la justice de s’en occuper.

Toutes les populations du Tchad espèrent que le dialogue tant attendu aide à tourner les pages sombres que le pays a connues jusqu’à présent.

#StopLaHaine 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.