Assassinat de Floribert Chebeya : n’impliquez pas tous les Katangais !

Partager

Depuis la reprise du procès de l’assassinat du défenseur des droits de l’homme Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana, une opinion sur les réseaux sociaux tente d’imputer ce crime à tout le peuple katangais. Ce qui est inacceptable. Le fait que les présumés coupables soient des Katangais, ne signifie pas qu’on doive faire porter la responsabilité de cet assassinat à toute la province du Katanga.

Le procès Chebeya continue devant la haute Cour militaire de Kinshasa. Plusieurs témoins, dans leurs dépositions, ont mentionné les noms de certaines personnalités katangaises comme étant impliquées dans l’assassinat le 2 juin 2010. Parmi les incriminés fugurent le principal accusé le général John Numbi, mais aussi l’ancien président Joseph Kabila et d’autres encore.

Là où le bât blesse, c’est lorsqu’un internaute en a profité pour stigmatiser les origines katangaises des personnes citées. Il a même dressé une liste de 21 noms de présumés assassins ou de personnes impliquées en épinglant leur origine katangaise. Quelles sont ses intentions si ce n’est pas d’inciter à la haine ethnique ?

Capture d’écran ou ouvrez le lien en cliquant ici.

L’infraction est individuelle

En faisant circuler cette liste sur les réseaux sociaux, certainement que l’objectif est de faire passer l’idée selon laquelle ce sont les Katangais qui ont tué Floribert Chebeya et Fidèle Bazana. Et donc, il y a une intention de nuire à la réputation du Katanga. Et c’est très dangereux. Stigmatiser toute une province peut engendrer de mauvais sentiments et de la vengeance. Il y a des innocents qui doivent être respectés.

Et même si la justice parvient à établir que c’est bel et bien John Numbi ou Joseph Kabila qui sont les auteurs du crime, en droit l’infraction est individuelle. Ce n’est pas parce que l’assassinat de Chebeya  peut avoir été commis par quelques Katangais présumés que toute la population katangaise est concernée.

Il faut éviter le discours identitaire. La RDC n’en a pas besoin. Certes, des individus ont perpétré cet assassinat, mais les Katangais dans leur  ensemble n’ont rien à y voir.

#TaHaineRefleteTonCoeur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.