Hage Geingob, président de la Namibie

Hage Geingob : le discours de haine représente un grand danger pour des solutions pacifiques

Partager

Le président namibien Hage Geingob s’est exprimé récemment lors de la conférence de l’ONU visant à renforcer la lutte contre le discours de haine en ligne et hors ligne. Pour lui, les discours de haine repésentent un grand danger pour la recherche des solutions pacifiques aux conflits.

« C’est dans l’unité que réside notre force et c’est dans la poursuite de politiques d’inclusion que nous construirons des processus, des systèmes et des institutions solides qui insuffleront la confiance et la coopération dans nos efforts pour construire des sociétés pacifiques, prospères et inclusives. La haine n’a pas sa place dans la société », a déclaré le président namibien.

A l’occasion de cette conférence de l’ONU sur l’éducation contre les discours de haine, Hage Geingob a tweeté ce qui suit : « L’inclusivité rime avec harmonie, l’exclusion rime avec conflit. Le discours de haine est un catalyseur d’exclusion et une menace directe pour nos valeurs communes de solidarité et de compassion. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.