Le sujet du recensement en RDC relance des messages xénophobes contre Martin Fayulu

Partager

Depuis que l’UDPS, parti au pouvoir en RDC, exige le recensement de la population avant la tenue des élections de 2023, un bon nombre de Congolais estiment que ce recensement vise à éxclure des élections certains leaders politiques soupçonnés d’avoir des nationalités douteuses. Il faut éviter que le recensement ne soit utilisé comme un instrument pour nuire aux adversaires politiques.

Alors que tout le monde sait que Martin Fayulu est un Congolais originaire du Bandundu, beaucoup de ses concurrents politiques lui attribuent la nationalité sénégalaise. Sur les réseaux sociaux, on assiste régulièrement des insultes entre ses partisans et ceux du président Tshisekedi.

La question de la nationalité congolaise des leaders politiques revient avec force sur les réseaux sociaux à la faveur de ce débat sur le recensement de la population souhaitée par l’Union pour la démocratie et le progrès social, parti du président Tshisekedi. Noël Tshianyi, candisat malheureux à la présidentielle de 2018, a mis de l’huile sur le feu en proposant que « ne peut briguer le poste de président de la République que celui qui est Congolais de père et de mère« . De quoi envenimer le débat sur la congolité des dirigeants.

En RDC, quand on ne vous aime pas, on vous colle une nationalité étrangère. On dit de Kabila qu’il est Rwandais ou Tanzanien ; de Katumbi qu’il est Zambien ou Italien, de Fayulu qu’il est Sénégalais… De tels débats identitaires sont mesquins et n’avancent en rien le Congo.

Martin Fayulu, la bête noire de l’UDPS ?

Ces derniers jours, la plupart de messages de haine et de xénophobie liés au recensement et aux élections en perspective visent particulièrement Martin Fayulu. Parmi ceux qui alimentent ce débat, figurent les partisans du président Tshisekedi et ceux d’autres leaders politiques. Pour manifester leur intolérance, certains internautes considèrent non seulement Fayulu comme Sénégalais, mais aussi sa femme comme Camerounaise.

Lire le message en cliquant sur ce lien.

Capture d’écran :

Un autre message dit : « Le président élu Martin Fayulu refuse le recensement parce qu’il est Sénégalais. » Lire ce message en cliquant sur ce lien. Captures d’écran :

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est 2021_04_01_11.06.53_edit.jpg.

Voilà le genre de discours à bannir en République démocratique du Congo. Dans un même pays, il faut cesser de prendre les uns pour des étrangers et les autres pour de vrais Congolais.

#StopLaHaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.