RDC : le journaliste Stanis Bujakera reçoit des messages d’insultes

Partager

Le 03 avril dernier, le journaliste Stanis Bujakera a publié un tweet où il reprend un passage d’un article qu’il avait publié sur Jeune Afrique en septembre 2020. Dans cet article, il dénonce les fake news et les insultes diffusées par des internautes congolais sur les réseaux sociaux. Malheureusement, ces mêmes internautes s’en sont pris au journaliste, l’accablant d’insultes et de messages de haine.

Objectivement, tout le monde sait que le journaliste Stanis Bujakera fait toujours un effort pour rester neutre dans ses tweets. Il rapporte ce qui va ou qui ne va pas sans parti pris. En réalité, la plupart de ceux qui l’insultent sont ceux qui auraient voulu le voir chanter un camp contre un autre.

Africa sans haine a toujours tiré la sonnette d’alarme sur le fait que la haine et les insultes ont remplacé le débat d’idées et de valeurs sur les réseaux sociaux congolais. Le journaliste Stanis Bujakera a totalement raison de dénoncer. Voici le tweet qui a tout déclenché :

Insulté parce qu’il a dit la vérité

Les commentaires au bas de ce tweet ne sont pas tendres avec le journaliste Stanis Bujakera. On l’accuse d’être payé pour « saper les actions du président Félix Tshisekedi ». On le qualifie de « journaliste de pacotille », « journaliste nuisible », « amateur », corrompu avec « 9000 dollars américains »… Tout cela sans preuves.

Voici quelques uns de ces commentaires haineux adressés au journaliste :

Africa sans haine dénonce les atteintes à la liberté d’expression en RDC. Un journaliste est un citoyen comme un autre. Il a droit à une opinion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.