RDC : Africa sans haine salue le fair-play du FCC après sa défaite jeudi à l’Assemblée nationale

Le Front commun pour le Congo (FCC) un regroupement politique de l’ancien président Joseph Kabila a perdu la majorité parlementaire à l’Assemblée nationale de la République démocratique du Congo. Visés par une pétition, les membres du bureau de cet organe délibérant jusque-là en majorité pro-Kabila, ont été déchus par un vote crédible et transparent jeudi 10 décembre 2020.

A l’issue de ce scrutin, la majorité parlementaire a donc basculé en faveur de l’Union sacrée du président Félix Tshisekedi. La première visée par la pétition était la présidente du bureau, Jeanine Mabunda accusée de mauvaise gestion de l’Assemblée nationale. Elle a été destituée par 281 voix exprimées contre 200.

Dans un pays où toute élection fait l’objet de contestations interminables, beaucoup ont craint que le Front commun pour le Congo de Joseph Kabila ne rejette les résultats de ce vote qui s’est pourtant déroulé de manière tout-à-fait tarnsparente et diffusé en direct à la télévision nationale congolaise. Bien au contraire, le FCC a accepté sportivement sa défaite, donnant ainsi la preuve d’un sursaut de maturité politique de cette plateforme pro-Kabila. Il faut rappeler qu’un rejet des résultats de ce vote à l’Assemblée nationale ne pouvait qu’amplifier la crise politique déjà trop forte en RDC.

Africa sans haine salue donc le fair-play du Front commun Congo dont le coordonnateur Néhémie Mwilanya a dans un tweet reconnu la défaite de la plateforme pro-Kabila. C’est une grande victoire non pour un camp politique contre un autre mais plutôt pour la jeune démocratie congolaise.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *