Wouter Basson, ce médecin sud-africain partisan de l’élimination des noirs

Partager

L’apartheid est terminé en Afrique du Sud mais ses activistes continuent à circuler librement alors qu’ils ont commis des crimes. Wouter Basson est l’un d’eux. Ce médecin suprémaciste blanc est le symbole même de l’apartheid. Pourtant, malgré son passé criminel, il offre encore ses services comme médecin en Afrique du Sud, scandalisant plusieurs.

Surnommé « docteur La Mort », ce cardiologue talentueux de 70 ans, avait développé un programme de production d’armes chimiques et biologiques visant l’extermination des noirs en Afrique du Sud pendant l’apartheid.

Wouter Basson est foncièrement raciste et mérite la prison. Pourtant il est toujours libre et travaille encore dans des hôpitaux du Cap occidental, alors que son nom rappelle la terreur de l’époque d’apartheid. Son programme secret dénommé à l’époque « Project Coast », visait à exterminer les opposants au régime d’apartheid. Un vaccin avait été mis au point pour stériliser les femmes noires. Il avait aussi produit des poisons et autres substances mortelles contre les noirs. C’est pour toutes ces raisons que les Sud-Africains ne veulent pas qu’on le laisse continuer à travailler comme médecin en Afrique du Sud.

L’homme avait également été reconnu coupable d’infranction au code d’éthique par le conseil de l’ordre des médecins sud-africains, mais jusque-là nul n’a pu l’inquiéter. Wouter Basson reste très dangereux et ne mérite pas de travailler dans des hôpitaux fréquentés par des noirs contre qui il a une haine viscérale.

Théodore

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.