Violations de droits de l’homme en RDC : le BCNUDH note une baisse de 25%

Partager

Le Bureau conjoint des Nations Unies pour les droits de l’homme a publié les tendances de violations des droits de l’homme en RDC comptant pour le mois de juillet 2022. Au total 371 violations et atteintes documentées.

Tout en relevant une baisse de 25% de violations par rapport au mois de juin 2022, le BCNUDH a dénombré 200 morts, à raison de 140 hommes, 27 femmes et 33 enfants. Les groupes armés sont les principaux responsables d’atteintes aux droits de l’homme (75%). Par ailleurs, 58 cas de violences sexuelles ont également été enregistrés.

Les agents de l’Etat, principalement des membres des FARDC et de la PNC, sont eux responsables de 135 violations, soit 36% des violations documentées en juillet 2022 sur l’ensemble du territoire congolais.

#BCNUDH

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.