Un tour sur Twitter : les Congolais qui détestent la haine

Partager

Dans notre rubrique « Twittomètre », nous parcourons les posts sur Twitter dans plusieurs pays africains. L’objectif est de mettre en lumière les tweets qui incitent à bannir le discours de haine, mais aussi les tweets haineux à dénoncer. Aujourd’hui nous vous partageons des tweets positifs de la RDC.

Malgré le fait que les réseaux sociaux congolais sont infestés de discours de haine, il y a quand même des voix en RDC qui détestent de tels discours. Découvrez-les dans les tweets ci-dessous :

Jordani Ilunga s’insurge contre le tribalisme

Réagissant à un tweet de @unjhro lors de l’ouverture d’un atelier sur les stratégies de lutte contre les discours de haine en RDC, le jeune Congolais Jordani Ilunga écrit : « Le tribalisme n’a pas de place au Congo. Nous sommes tous frères d’une même patrie, le Coingo « 

Un petit conseil de la part de Daniela Bongongo

Daniela Bongongo a tweeté : « Ne vous fiez jamais à votre langue lorsque votre coeur est amer ou brisé, adopté le silence jusqu’à ce que vous soyez guéri. »

« Les réseaux sociaux ont donné la voix à ceux qui ne le méritent pas »

L’homme politique Noël Tshaini a tweeté ce qui suit : « Les réseaux sociaux ont été inventés pour faciliter la communication entre les gens. En RDC, les réseaux sociaux permettent aux personnes mal intentionnées de discréditer les autres en inventant de faux tweets et déclarations. On a donné la voix aux gens qui ne le méritent pas. »

« Pas de mariage parce que je ne suis pas de sa tribu »

Dans son tweet, Nzuzi wa Mbombo dénonce la haine tribale en RDC qui pousse certains à refuser un mariage parce que le fiancé ou la fiancée est d’une tribu qu’on n’aime pas. Elle écrit : « Nous devons revenir aux fondamentaux qui ont fait la fierté de notre pays. Avant on se mariait sans demander les origines de la fiancée et vice versa. Les Bakongo se sont mariés aux Baluba, ces derniers aux Swalophones etc. Les familles vivaient en parfaite harmonie, revenons à ça. »

#StopLaHaine

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.