L’apologie de la violence sur les réseaux sociaux en Centrafrique

Partager

En République centraficaine, les violences ne sont pas que dans la vie réelle. Les réseaux sociaux en sont aussi remplis. Les partisans du président Touadéra, ceux de son prédécesseur Bozize et des groupes armés se font la guerre sur la toile. Si bien qu’on assiste à une véritable apologie de la violence sur les réseaux sociaux.

Un vrai patriote ne peut souhaiter voir son pays sombrer dans la violence. Alors que la Centrafrique traverse une période de forte instabilité, malheureusement il y a des Centrafricains qui encouragent cette instabilité en propageant des messages de haine et d’incitation à la violence et aux crimes de sang.

Africa sans haine a documenté beaucoup de discours d’appel à la violence et à la vengeance sur les réseaux sociaux dans ce pays. Nous vous partageons ici certains de ces messages dangereux en montrant les profils de leurs auteurs pour les condamner et les décourager. Lien Facebook cliquez ici : Captures d’écran :

Un autre post Facebook appelle à tuer les civils centrafricains pour obtenir le départ du président Faustin-Archange Touadéra. Lien Facebook cliquez ici. Capture d’écran

Lien Facebook cliquez ici.

De tels messages sur les réseaux sociaux ne font qu’envenimer la situation en République centrafricaine. La liberté d’expression n’est pas compatible avec l’appel à la violence et l’apologie des crimes de sang. Ceux qui propagent ces messages devront un jour répondre de leurs actes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.