« La haine entre vous les Baluba et nous les Bakongo sera éternelle », dixit un Congolais

Partager

Dans une vidéo sur Facebook, un internaute clame tout haut sa haine contre le peuple Luba. Il déclare : « Nous les Ne Kongo nous allons tuer les Baluba. Nous n’allons pas abandonner la haine. Notre haine contre les Baluba sera eternelle, même dans nos enfants. »

Rien que le titre de sa vidéo est déjà un appel à la haine et à la violence. Le voici : « #URGENT# BAKONGO BABOMI BALUBA NIONSO YA DIASPORA YA EUROPE MUANANDA NSEMI LEADER DES BAKONGO MUKUNA COLLABO PROFIL RWANDAIS DÉGUISÉS NA RDC ». Traduction : « Les Bakongo ont tué tous les Baluba de la diaspora en Europe. Ne Muanda Nsemi est le leader des Bakongo. Mukuna est un collabo profil rwandais déguisé en RDC. »

En fait, dans cette vidéo, ce monsieur se présente comme « révolutionnaire et indépendantiste » Ne Kongo. Il réagit à une autre vidéo où un homme que lui-même identifierait comme Muluba, demande aux Nekongo de ne pas chercher l’indépendance de leur région. Ce supposé Muluba s’est exprimé lui aussi de manière offensante et condamnable en disant : « Vous les Ne Kongo vous cherchez l’indépendance, vous n’êtes rien et vous n’avez rien dans la tête. »

« Touche pas à ma tribu » ?

Durant une bonne vingtaine de minutes d’enregistrement, le Ne Kongo qui réagit dans la vidéo laisse entendre que certains membres de la communauté Luba sont orgueilleux. Il condamne le fait qu’ils se fassent passer pour des nationalistes. Pour lui, les vrais nationalistes sont des Nekongo.

Vidéo :

Si la vidéo ne s’ouvre pas cliquez ici. Cette vidéo est en lingala, l’une des quatre langues nationales de RDC. Voici la traduction :

« Mes frères Ne Kongo venez venez venez ! Il faut qu’on parle à ce vaurien de Muluba qui a osé s’adresser à nous les Ne Kongo. (…) Toi Muluba, nous te faisons une sèvère mise en garde. (…) Si vous voulez la bagarre entre vous les Baluba et nous les Ne Kongo nous sommes prêts.

Que vous avons-nous fait de mal à vous les Baluba ? Nous vous avons accueillis à Kinshasa et au Kongo Central. Mais combien de Ne Kongo sont chez vous à Kabeya Kamuanga, à l’Est, à Mwene Ditu ? Mais vous êtes chez nous au Kongo Central. Vous avez pris même nos emplois et nous ne disons rien.

Toi Muluba tu dis que nous les Ne Kongo nous sommes fous parce que nous demandons l’indépendance. Oui, nous demandons l’indépendance du Kongo Central parce que vos habitudes et les nôtres ne sont pas compatibles.

Vous les soi-disant combattants, que vous soyez Muluba, Mungala, Mutetela, si vous voulez qu’on s’affronte ici en Europe, nous allons vous prouver de quoi nous sommes capables. (…)

Le sol de Kinshasa appartient à nous les Ne Kongo. (…) Je souhaite que le pasteur Mukuna meure. Je veux qu’il quitte ce monde et cela m’engage moi le nationaliste Ne Kongo.

Vous les Baluba, nous avons déjà dit maintes fois : vous et nous on ne s’entendra jamais. Kinshasa n’est pas à vous. C’est nous les Ne Kongo qui sommes majoritaires à Kinshasa.

Pour nous les Ne Kongo notre seul leader c’est Ne Muanda Nsemi. (…) Nous les Ne Kongo nous allons tuer les Baluba. Nous n’allons pas abandonner la haine. Notre haine contre les Baluba sera eternelle, même dans nos enfants… »

Tout au long de l’enregistrement, cet homme n’a cessé d’invectiver les Baluba. Ce genre de déclarations ne servent à rien d’autre qu’à attiser la haine et la division.

Cette vidéo a généré une centaine de commentaires tout aussi haineux. On peut lire des commentaires tels que :

« Tokomi na fin na bango » (Les Baluba sont à la fin)

« Les demulu sont des fitols, des bandits, des complexés ».

  • « Seul un Etat independant du Kongo Central peut securiser les Bakongo »
  • « To telema ba ndeko to récupérer province na biso to sala république fédérale » (Mettons-nous debout, récupérons notre province pour en faire une République fédérale).

« Ferme ta sale bouche qui bave, la violence appelle la violence ».

« …Idiot ».

« Les Baluba ont une histoire pourrie, ce sont des nomades chassés de partout ».

Et voilà les Congolais entre eux. Tout ça parce que d’autres Congolais s’opposent aux vélléités d’indépendance et de sécession du Kongo Central. Une indépendance ethnique. On s’insulte au nom des ethnies. Le tribalisme est tellement fort en République démocratique du Congo que personne n’accepte qu’on pointe du doigt ce qui est mal dans sa tribu.

#TaHaineReflèteTonCoeur

Ronsard Luabeya

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.