Jeune migrant malien en détresse : aidez-nous à garder Madama, menacé d’expulsion !

Partager

Madama c’est ce jeune migrant malien de 16 ans menacé d’expulsion en France. Un des membres de sa famille d’accueil, Véronique De Marconnay, a lancé depuis le début de l’année une pétition en ligne pour empêcher son expulsion vers son pays, le Mali.

La pétition a déjà récolté plus de 38 000 signatures. Mais les autorités françaises s’en foutent. Plus grave, c’est Véronique De Marconnay elle-même (qui est Française) qui subit des intimidations pour son soutien au jeune Malien. Si bien qu’elle se pose cette question : « La solidarité serait-elle devenue un délit ? » Le procès de Madama est prévu ce mardi 5 octobre 2021 au Tribunal de police de Puy-en-Velay (Haute-Loire) en France.

En soutien à Véronique et Madama, Africa Sans Haine vous propose ici intégralement la version mise à jour de la pétition : signez et partagez.

Véronique de Marconnay Loudes, France

3 octobre 2021 — 

Suspicion, intimidation, provocations, accusations, arrestations, perquisition, répression, criminalisation

Accueillir dans sa maison un mineur étranger isolé, orphelin, sans attaches en France, suite à la décision de la Juge pour Enfants du Tribunal de Grande Instance, est-ce un délit ?

Le guider dans son apprentissage du français, dans sa scolarité, dans ses démarches administratives ; veiller à sa santé, son bien-être, sa bonne intégration dans le tissu social et dans le monde du travail, est-ce un crime ?

Madama est victime d’un acharnement des autorités : tous les moyens ont été mis en œuvre pour détruire son modeste projet de vie, pour le contraindre à la clandestinité. Il est parti, il a disparu pour ne pas être expulsé de force vers le Mali.

Et maintenant c’est nous, sa famille de cœur, qui sommes la cible des autorités. Convocations policières, gardes à vue, perquisitions, interrogatoires… Nous voilà à notre tour menacé-es de poursuites judiciaires sur la base d’obscurs soupçons liés à de prétendus faux papiers.

Des soupçons qui ne reposent sur rien. Des accusations invraisemblables, injustifiées, et tout simplement infondées

Des accusations tout aussi peu crédibles que celles qui pèsent sur le jeune Madama, accusé d’avoir fait usage de faux papiers d’identité, accusé, même, d’avoir falsifié des documents d’identité alors qu’il ne savait ni lire, ni écrire… Son procès aura lieu le 5 octobre 2021 au Tribunal de Police du Puy-en-Velay (Haute-Loire).

Devant le rouleau compresseur des autorités préfectorales, quelles seront l’attitude et la décision de la Justice ? Nous le saurons dans quelques jours, sans doute.

D’ici là, c’est l’angoisse… Mais il y a aussi le réconfort apporté par de nombreux soutiens, notamment celui du Réseau Education Sans Frontières 43 qui, avec une vingtaine d’associations, de syndicats et d’organisations politiques*, a exprimé son indignation dans un récent communiqué de presse.

Pour nous joindre : soutienmadama@gmail.com

Pour signer la pétition, cliquez ici

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.