« Ferme-la, le noir », propos racistes contre le footballeur brésilien Gerson Santos da Silva

Le football est-il en train de devenir un terrain fertile pour le racisme ? Il ne se passe pas un match sans qu’un joueur noir ne soit insulté pour sa race. Cela se fait sur le terrain, dans les gradins ou dans les vestiares. Au cours d’un match de première division brésilienne dimanche 20 décembre, le joueur brésilien de Flamengo, Gerson Santos a accusé le Colombien de Bahia, Juan Pablo Ramirez de propos racistes.

Selon Gerson Da Silva, le Colombien lui aurait dit : « Ferme-la, le Noir ! » C’était lors d’une altercation entre le milieu de Bahia et un autre joueur. Gerson raconte sur les réseaux sociaux : « Je suis allé lui parler et il m’a répondu : ‘Ferme-la, le Noir’. » Et d’ajouter : « Je n’en ai jamais parlé  parce que je n’en ai jamais souffert, mais je n’accepte pas cela. Je ne vais pas la fermer. Mon combat, le combat des Noirs, ne va pas s’arrêter. C’est agaçant de devoir toujours parler de racisme sans que les autorités ne fassent quoi que ce soit. »

Une question se pose : pourquoi les cas de racisme anti-noirs se multiplient dans le sport ? La réponse est simple : c’est parce que les réglements de sport ne sont pas assez sévères envers les racistes.Il faudrait des lois plus dures encore : par exemple une suspension d’au moins 10 ans ou une radiation pure et simple contre l’auteur d’un acte raciste en football, en rugby, en basketball ou dans n’importe quel autre sport. Cela aurait un effet dissuasif.

Théodore

.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *