Capture d'écran

Cameroun : la haine contre le joueur Breel Embolo

Partager

Depuis la défaite du Cameroun 1- 0 face à la Suisse en match de groupes de la Coupe du monde de football Qatar 2022, les Camerounais n’ont jamais pardonné le buteur suisse du jour, Breel Embolo. Et pour cause, il est d’origne camerounaise, né à Youndé.

Sur les réseaux sociaux camerounais, beaucoup de messages de haine ont circulé contre lui et contre ses parents. Son père est qualifié de « père de Juda Iscariot », pour dire que c’est le père d’un traitre.

Capture d’écran :

D’autres messages sont des incitations à la haine ethnique contre le père de Breel Embolo. On se moque de lui et de son nom en le désignant comme ressortissant de la Menoua dans l’Ouest du Cameroun.

Capture d’écran :

Les Camerounais devraient savoir que le football n’est qu’un sport et un jeu. Une défaite, fut-elle provoquée par un fils du pays qui a choisi une autre patrie, ne devrait jamais engendrer des divisions et des discours de haine. Par contre, il faut féliciter Breel Embolo qui a refusé de célébrer son but parce qu’il a marqué contre son pays d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *