Vaccin anti-Covid : les pays africains incapables de passer leurs commandes ?

L’Afrique observe les pays riches se faire vacciner seuls contre une pandémie qui pourtant touche les riches comme les pauvres. Alors que plusieurs régions manquent même de quoi faire des tests Covid, les pays riches ont actuellement le monopole des vaccins. Ils privilégient leurs populations au détriment des pauvres. Il y a un manque criant de solidarité internationale sur la distribution du vaccin anti-Covid.

Selon les statistiques du Centre pour la prévention et le contrôle des maladies de l’Union africaine, au 1er janvier 2021, l’Afrique a compté 2 728 602 cas de Covid-19 pour 64 790 décès. Certes comparé au reste du monde en termes du nombre de morts, le continent s’en sort assez bien. Mais cela ne peut justifier son exclusion des vaccins qui sont déjà sur le marché. Plusieurs pays africains sont obligés de ne regarder les vaccins et la vaccination qu’à la télévision car sans moyens et donc incapables de passer leurs commandes à Pfizer-BioNtech, Moderna, etc.

L’Afrique moins touchée mais plus affectée

Même avec moins de victimes qu’en Europe ou aux Etats-Unis, l’Afrique a été très affectée par les effets de la pandémie. Les économies africaines déjà très faibles et instables ont été durement frappées par la crise. Là où en Europe et ailleurs dans le monde, les gouvernements ont accordé aux entreprises des financements de centaines de milliards d’euros pour leur permettre d’amortir les chocs de la pandémie, en Afrique par contre, les entreprises n’ont guère reçu d’assistance. Elles ont volé de leurs propres ailes et beaucoup ont fermé, faisant exploser le cycle de pauvreté et le nombre de chômeurs.

En réalité c’est ce dénuement des économies africaines qui explique pourquoi les pays du continent sont incapables d’acheter les vaccins Covid dont les doses coûtent plusieurs millions de dollers américains. Pour l’instant, très peu de pays africains ont annoncé leurs commandes des vaccins. C’est le cas entre autres du Kenya et du Rwanda. La communauté internationale trouve-t-elle normal que tout un continent soit privé de vaccination parce qu’il n’a pas de moyens de s’acheter les vaccins ? C’est tout simplement scandaleux !

Pourtant, il y a quelques mois, tout le monde était unanime à souhaiter que le vaccin qui serait mis au point contre le Covid soit « un bien public mondial« . Aujourd’hui, le discours a changé : les vaccins sont devenus l’apanage des seuls pays riches.

Dans des pays comme la République démocratique du Congo, la quasi totalité des provinces n’accède même pas aux tests anti-Covid. Les échantillons sont envoyés à Kinshasa à plus de 1000 km et les résultats ne peuvent arriver avant au moins sept jours. Il est temps que la communauté interanationale corrige rapidement cette discrimination en amenant les vaccins en Afrique pour que les AFricains soient vaccinés comme tout le monde.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *