Non aux discours de haine en Côte d’Ivoire

A l’occasion d’une élection présidentielle contestée et qui a donné un troisième mandat au président sortant Alassane Ouattara, les discours de haine tribale refont surface en Côte d’Ivoire, faisant craindre les violences post-électorales comme celles de 2010. Africa Sans haine exhorte la classe politique ivoirienne à bannir les discours de haine et à désavouer ceux de leurs partisans qui distillent la haine dans ce pays.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *