Insécurité dans l’est de la RDC : voici les six gardes du parc de Virunga tués par des hommes armés

Partager

Les écogardes du parc de Virunga en RDC ont toujours été les bêtes noires des braconniers. Dans une zone où beaucoup d’armes circulent illégalement, les rangers du parc sont la cible des criminels qui viennent piller ce patrimoine mondial de l’Unesco. Six jeunes écogardes en paient le prix.

Difficile de comprendre un tel déchainement des violences dans la partie Est des la République démocratique du Congo. Une région où l’armée congolaise et les casques bleus de la Monusco ont pourtant concentré l’essentiel de leurs efforts depuis plusieurs mois pour combattre les groupes armés. Ces jeunes rangers ont perdu leurs vies alors qu’ils ont tous moins de 35 ans.

En mai 2018, Rachel Katumwa, une jeune fille de 25 ans et garde du même parc, a été tuée par des hommes armés alors qu’elle essayait de protéger des touristes anglais. Le gouvernement congolais doit renforcer la sécurité de ces jeunes gens qui risquent leurs vies chaque jour pour protéger le parc de Virunga.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.