Formation Habari sur le digital : 20 jeunes femmes bénéficiaires très motivées à Mbujimayi

Partager

Avoir plus de jeunes femmes connectées à Internet en RDC, c’est l’objectif des formations sur le digital que donne actuellement Habari dans plusieurs villes de la RDC. Une formation qui s’étalera sur 18 mois au profit des jeunes femmes.

Financée par le Fonds des Nations Unies pour la démocratie FNUD, cette série de formations s’inscrit dans le cadre du projet « Renforcement de l’engagement civique des jeunes femmes en ligne et hors ligne ». Elle a débuté à Goma, puis à Mbujimayi et va se poursuivre à Kinshasa, Lubumbashi et Kisangani.

Au total, 100 femmes, à raison de 20 par villes, sont formées aux outils du numérique qui leur seront utiles dans leur vie quotidienne, leurs activités professionnelles, etc. En effet, l’objectif est de mettre Internet au service du leadership féminin.

Photo de famille formation Habari FNUD à Mbujimayi. Crédit photo Yves Ciyombo

A Mbujimayi au centre de la RDC, la première phase de la formation a eu lieu du 5 au 6 août 2022 dans la salle New Star. Parmi les 20 participantes, figuraient des journalistes, des policières, des femmes politiques, des activistes des droits des femmes, des marginalisées, etc. Bien sûr, la plupart savaient déjà quelques notions du digital, mais pas assez pour mieux s’en servir au quotidien.

Apprendre en pratiquant

Dans le pré-test, chaque participante a dit ce qu’elle savait du digital et ce qu’elle ne savait pas en vue de permettre aux facilitateurs de mieux orienter leurs modules en répondant aux besoins spécifiques. Au nombre de difficultés relevées, les unes ont dit avoir des soucis à animer des conférences en ligne, à créer des blogs, entretenir leurs comptes Instagram, Twitter, etc. La méthodologie d’apprentissage utilisée était de former en pratiquant sur le champ. Et cela a bien marché.

Les 20 femmes ont donc appris à animer des conférences sur Zoom ou Google Meet, à créer des groupes et des pages Facebook ou WhatsApp sur des thématiques liées aux droits des femmes, à faire des liens hypertextes, à dénicher les fake news en ligne, à renforcer la sécurité de leurs comptes grâce à l’authentification à deux facteurs, etc. Des simulations de conférence sur Zoom et Google Meet ont été pratiquées sur place.

Militer pour une cause à travers Internet

Au cours de ces ateliers, le constat était que plusieurs femmes avaient des idées et des causes nobles à défendre et à partager avec un public en ligne, mais ne savaient pas s’y prendre. Grâce à cette formation, elles ont décidé de se lancer.

Sur place, par exemple, une femme activiste a créé une page Facebook pour lutter contre les violences basées sur le genre ; une autre a choisi de le faire sur la mode et une autre sur l’entrepreneuriat féminin. À travers la formation, elles ont acquis des compétences pour produire du contenu et entretenir leurs pages naussantes.

Toutes ces femmes se sont dites très satisfaites du plus qu’elles ont pu acquérir grâce à Habari RDC et entendent pouvoir utiliser les connaissances acquises dans leur vie professionnelle.

La plupart des participantes qui n’avaient au départ qu’un compte Facebook et WhatsApp ont ouvert sur place leurs nouveaux comptes Twitter, Instagram, Gmail, etc. Du coup, cette formation qui semblait banale s’est avérée très utile pour les participantes qui, désormais grâce à Internet, promettent d’amplifier leur engagement en faveur des droits des femmes..

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.