Emery Bizimana, le ranger tué dans le parc des Virunga en RDC

Partager

Il était âgé de seulement 31 ans. Emery Bizimana Karabaranga a été tué ce vendredi 15 octobre par des inconnus dans la sous-région de Chanika. L’annonce en a été faite dans un communiqué de presse par l’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN).

Les gardes du par des Virunga sont régulièrement victimes de menaces et d’attaques de la part des baraconniers et des groupes armés dans la province du Nord-Kivu. Ce n’est pas la première fois qu’on enregistre des meurtres des rangers dans ce parc. En janvier 2021, ce sont six gardes qui ont également été tués dans une attaque armée dans les Virunga.

Des gardes-parc en insécurité permanente

Le jeune Bizima avait été recreuté par l’ICCN en 2017. Il a travaillé comme « garde de 1ère classe au sein des unités mobiles d’appui ». Son meurtre intervient quelques jours seulement après que l’ICCN (avec l’appui des FARDC) a repris le contrôle de 144 km2 du parc qui étaient menacés par des groupes armés sur la rive sud-ouest du lac Edouard.

Crée en 1925, le parc des Virunga est le plus ancien d’Afrique. Il regorge d’énormes diversités et ressources naturelles qui attisent convoitise et jalousie. L’Etat congolais peine à protéger ce parc dont les ressources font l’objet de trafics illicites à travers de nombreux groupes armés qui sèment l’insécurité dans l’est du pays.

Communiqué de l’Institut national pour la conservation de la nature

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.