« Ce type est plus noir que son costume », propos racistes contre un joueur noir à Madrid

Partager

A cause de sa couleur de peau, le footballeur Eduardo Camavinga s’est vu traité de « plus noir que son costume » par une journaliste espagnole, Lorena Gonzalez. Alors que beaucoup suivaient en direct la présentation officielle du nouveau joueur du Real de Madrid, la journaliste ne s’est pas gênée à tenir des propos racistes à la télévision contre lui.

« Ce type est plus noir que son costume », avait déclaré la journaliste Lorena Gonzalez le 08 septembre dernier, croyant que son micro était fermé. La séquence où on la voit prononcer cette phrase, est devenue virale sur les réseaux sociaux. Plusieurs internautes ont condamné cette insulte raciste. Le joueur Edouardo Camavinga est Français d’origine angolaise.

Condamnations unanimes et soutiens au joueur

Sur la page Facebook, Pena Casa Madridista, où l’information a été partagée, les réactions des internautes en commentaires n’ont pas été tendres envers la journaliste. Un internaute écrit : « C’est du racisme, car elle n’ a mentionné la couleur de Camavinga que parce qu’il est noir . »

Un autre commente : « Est-ce que Camivanga est plus noir que son costume ? Ou bien vous êtes devenus des aveugles ? »

Un autre internaute réagit : « Hum vraiment inh c’est juste une leçon pour le reste des journalistes ayant ce genre de propos en dehors des caméras et micros. » D’autres ont réagi en répondant eux aussi par des insultes racistes anti-blancs que nous condamnons fermement et que nous ne pouvons pas mentionner ici.

La RTVE, chaîne où Lorena Gonzales s’était exprimée, a présenté ses excuses et a condamné ces propos. A son tour, la journaliste s’est excusée sur Twitter, indiquant qu’elle décidait de se retirer des réseaux sociaux à cause des menaces qu’elle recevait. Pourtant, le mal était déjà fait.

Depuis des années, les joueurs noirs sont régulièrement victimes des attaques racistes lors des matchs de football. Cela ne vient pas seulement de leurs coéquipiers, mais aussi du public. Des dizaines de matchs ont été plusieurs fois arrêtés à cause de ce genre d’attaques.

En juillet dernier, plusieurs footballeurs noirs ont été visés par des insultes racistes lors de l’Euro de Football. L’attaquant français Kylian Mbappé, par exemple, avait reçu une pluie d’injures racistes apès son penalty raté face à la Suisse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.