Bravo à la France pour avoir dissous le groupe extrémiste Génération identitaire !

Partager

Notre monde n’a pas besoin d’extrémistes, de racistes ni de xénophobes, qu’ils soient blancs ou noirs. L’association française d’extrême droite Génération identitaire s’illustrait par la haine, la violence, la xénophobie et l’islamophobie. Des tares contraires aux valeurs de la France. Sa dissolution est une bonne nouvelle.

Africa sans haine est très heureux du fait que le gouvernement français ait pris la mesure du problème et dissous Génération identitaire. Ci-dessous le tweet de Gerald Darmanin, ministre français de l’Intéireur :

Génération identitaire se substituait à la police française pour contrôler les papiers des migrants et empêcher ces derniers d’entrer sur le territoire français. Pour cela, ce groupe usait de tous les moyens, même la violence. Après la dissolution, le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a déclaré :“Par cette décision, nous mettons fin aux activités parfois violentes d’un groupe qui avait depuis fort longtemps coupé les ponts avec la République. (…) Génération identitaire ne défendait plus des idées, il était le bras armé de l’extrémisme et de la xénophobie.”

Nous pensons que c’est à l’Etat français de décider de qui doit ou non résider en France, pas à une association xénophobe. Mais cela ne veut pas dire qu’il faille soutenir l’immigration clandestine en Europe. Notre approche est que tout doit se faire dans la légalité et le respect de la dignité humaine. 

Malheureusement, les partisans de Génération identitaire ne désarment pas, comme le démontre ce commentaire sur le tweet du ministre Germanin :

Ils réclament aussi la dissolution de la Ligue de défense noire africaine (LDNA), un mouvement révolutionnaire pour la défense des Africains et des Afrodescendants. Les partisans de Génération identitaire accusent LDNA de haine anti-blancs et d’hostilité à la France.

Pour Africa sans haine, tout extrémisme, qu’il soit anti-blancs ou anti-noirs, est à bannir. Il est tout-à-fait normal que des citoyens d’un pays se plaignent s’ils se sentent envahis par des migrants. Voilà pourquoi les pays pourvoyeurs de migrants doivent faire des efforts pour mettre en place des conditions de vie qui puissent pousser leurs ressortissants à ne pas choisir l’exode ou l’exil.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *