Quand le sentiment anti-Français est illustré en images au Mali

Partager

Plus les jours passent, plus le sentiment anti-Macron devient encore plus fort au Mali. En témoignent les photos et les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux. Il est urgent de dépassionner le débat.

Actuellement au Mali, le héros national c’est le président Assimi Goita. Son intransigence et son hostilité à la France lui attirent beaucoup de sympathisants, non seulement au Mali, mais aussi dans plusieurs pays africains. Beaucoup considèrent qu’il est l’homme qui va délivrer l’Afrique de l’impérialisme occidental.

Et dans cette euphorie, les Maliens présentent le président Goita comme plus fort que son homologue français Emmanuel Macron, comme le montre cette image :

Dans une vidéo, on peut voir deux jeunes garçons se bagarrer dans la rue. L’un est noir et l’autre blanc. Le noir est identifié au Mali et le blanc à la France. Le noir (Mali) semble plus fort que le blanc. Il malmène littéralement ce dernier devant des spectateurs qui regardent sans intervenir. Et la vidéo affiche le score : Mali 2 – France 0.

De tels scénarios humiliants ne sont pas de nature à favoriser de bonnes relations entre Maliens et Français. Aucun citoyen ne peut accepter que le nom de son pays endosse l’échec ou la défaite face à un autre pays. De grâce, évitons d’identifier nos pays dans des bêtises.

Si la vidéo ne s’ouvre pas cliquez sur ce lien.

Capture d’écran :

Dans cette autre petite vidéo, on montre deux gros chiens respectievement surnommés Poutine et Xi Jinping. Et en face d’eux, un tout petit chien surnommé Macron et qui aboit avec peur. Comme pour illustrer que face à la puissance de la Russie et de la Chine, la France ne peut rien.

Il est vrai que sur la planète, les nations n’ont pas la même taille ni la même puissance. Mais pour vivre en paix, elles doivent se respecter mutuellement. Maliens et Français doivent se respecter malgré les divergences. On ne devrait jamais oublier que Macron passera, Assimi Goita aussi. La France et le Mali, eux, resteront à jamais.

#StopLaHaine !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.