L’argument ethnique freine le développement de l’Afrique

Partager

Les pays africains sont-ils des nations ou simplement des ethnies qui se battent entre elles ? Force est de constater que même en ce 21e siècle de modernité, l’argument ethnique est toujours très fort en Afrique. Vous avez des élections ethniques, des emplois ethniques, des guerres ethniques, des mariages ethniques, la langue ethnique, l’armée nationale ethnique, la justice ethnique et même la démocratie ethnique.

Quand vous êtes au pouvoir dans un pays africain, on considère rarement vos bonnes actions si vous êtes d’une autre ethnie. On attend impatiemment la fin de votre mandat pour que quelqu’un d’une autre ethnie vous remplace. D’ailleurs, les bureaux de nos dirigeants, les cabinets des ministres de nos gouvernements sont remplis de frères et soeurs d’une même tribu, d’une même langue, et ce, même s’ils n’ont pas toujours les compétences requises.

Combien de fois n’a-t-on pas vu des gens s’enorgueillir et mépriser les autres parce que le président en fonction est de leur tribu ? Ils s’appellent même « la tribu présidentielle » !

Vous avez des dirigeants qui travaillent pour leurs ethnies au détriment de la nation. Lorsque tout est réduit à la tribu, c’est l’Afrique qui va mal. Le continent ne peut se développer avec de telles pratiques. Il est temps que nos pays cessent d’être des Etats-ethnies pour devenir de vrais Etats-nations.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.