Deux Africaines honorées pour leur lutte contre l’esclavage en Afrique

Partager

Chaque année, le Département d’État américain honore des personnes du monde entier qui ont consacré leur vie à la lutte contre l’esclavage et le trafic humain. Elles sont reconnues pour leurs efforts inlassables – alors que certains travaillent dans des environnements difficiles. En 2021, deux Africaines sont parmi les personnes honorées par le Département d’Etat américain.

Force est de constater que même en ce 21e siècle où la cilisation et les droits de l’homme sont à leur apogée, la traite d’êtres humains continue en Afrique. En janvier dernier par exemple, quatre jeunes Tchadiens ont été vendus à la frontière entre le Tchad et la Libye contre – étonnez-vous ! – dix grammes d’or (environ 400 euros par esclave).

Le Département d’Etat américain a publié son rapport sur la traite des êtres humains en juin 2021 et honoré des figures qui se battent contre ce phénomène dans le monde. Ces figures comprennent des travailleurs d’ONG, des législateurs, des représentants du gouvernement, des survivants de la traite des êtres humains… Pour le cas de l’Afrique, la CentrAfricaine Josiane Lina Bemaka Soui et la Gabonaise Chantal Sagbo Sasse sont les heureuses lauréates. Voir les tweets ci-dessous :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.