Photo santemagazine

Déjà vacciné contre le Covid-19 ? Portez toujours votre masque

Partager

Le Covid-19 semble ne plus faire peur aux gens. On ne tremble plus quand on en entend parler comme c’était le cas en 2020. Petit-à-petit, les gens ont abandonné le port du masque de protection. Ceux qui sont déjà vaccinés ne respectent plus les gestes barrières. Pourtant, la pandémie existe et continue de faire des victimes.

Dans les rues de Kinshasa, rares sont ceux qui portent encore le cache-nez pour se protéger du coronavirus. Ils vivent désormais comme si le virus n’existe plus. C’est seulement dans les bâtiments publics tels que les banques, les bureaux, etc., que le cache-nez est exigé. Et là encore, il  n’y a plus la même rigueur qu’en 2020.

Quand vous posez la question, certains vous disent qu’ils sont déjà vaccinés et que le port du masque ne sert à rien. En refusant le masque, ils donnent ainsi un mauvais exemple à ceux qui ne sont pas encore vaccinés.

L’immunité collective en RDC

Face au Covid, la République démocratique du Congo n’a pas encore atteint l’immunité collective pour se libérer des contraintes de respect de gestes barrières. Seulement moins de 5% de la population sont vaccinés. La probabilité de se contaminer et de subir de nouvelles vagues est encore très forte. Surtout que le virus ne cesse de produire des variants.

On ne devrait surtout pas oublier que quand il n’y avait ni vaccin ni traitement contre le Covid-19, c’est le respect des règles barrières qui a épargné les vies des millions de personnes dans les pays où le virus faisait des ravages. N’eussent été les gestes barrières, on compterait aujourd’hui des milliards de morts sur la planète.

Même vacciné, vous pouvez être contaminé

Beaucoup de gens, dès qu’ils sont déjà vaccinés, jettent leurs masques à la poubelle. C’est une erreur. Le masque est très important dans nos pays africains où très peu de gens sont vaccinés. D’ailleurs, le fait d’être déjà vacciné n’empêche pas que vous soyez contaminé ou re-contaminé. La seule différence est que si vous êtes contaminé, le virus sera moins efficace contre votre organisme protégé par le vaccin.

Par contre, si vous contaminez un non vacciné, ce serait grave pour lui et il risque d’en mourir. Voilà pourquoi, même vacciné, portez toujours le masque de protection. Pour combien de temps ? Au moins jusqu’à ce que votre milieu de vie aura atteint l’immunité collective. Il est vrai que les gestes barrières et les masques sont peut-être encombrants, étouffants, mais c’est ce qui a sauvé le monde jusqu’à présent.

Cela ne coûte rien de porter un masque. Acheter un masque ne ruine en rien nos économies.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.