Cameroun : en pleine CAN, une polémique inutile pour contester l’élection de Samuel Eto’o à la Fécafoot

Partager

Alors que le Cameroun organise sa deuxième CAN de l’histoire après 50 ans, l’heure ne devrait pas être à des polémiques sur ce qui divise. Pourtant, c’est le moment qu’a choisi Abdouraman Hamadou Babba pour contester l’élection de Samuel Eto’o à la présidence de la Fédération camerounaise de football.

Sur son profil Facebook, le Camerounais Abdouraman Hamadou Babba président du club Etoile filante de Garua, annonce maintenir au Tribunal arbitral des sports l’appel en annulation de l’élection de Samuel Eto’o Fils comme président de la Fécafoot (la Fédération camerounaise de football). Plus grave, il fait cette annonce dimache 09 janvier, jour même du début de la CAN et que son pays le Cameroun joue le match d’ouverture contre le Burkina Faso. De quoi énerver les nombreux fans des Lions indomptables qui eux avaient besoin de la victoire de leur équipe et non de cette polémique stérile.

Capture d’écran :

Abdouraman Hamadou Babba

A-t-il un problème personnel contre Eto’o ?

Les réactions ont été directes contre l’attitude jugée revancharde d’Abdouraman Hamadou Babba. Beaucoup l’accusent de haine et de vouloir déstabiliser l’unité des Camerounais autour des Lions indomptables et du nouveau président de la Fécafoot en pleine Coupe d’Afrique des nations organisée à domicile.

Dans les commentaires sur le post de ce Abdouraman Hamadou Babba, on peut lire des réactions du genre : « Tu es l’ennemi de la République »; « Si quelque chose de mal arrive à Samuel Eto’o nous allons nous acharner contre toi et tu vas goûter la fureur des vrais citoyens camerounais. » Pour ne citer que ces quelques commentaires.

Captures d’écran :

En pleine CAN, il vaut mieux un message d’unité camerounaise

Peut-être Adouraman a raison, mais le moment choisi n’est pas bon. Il s’attire inutilement la colère et la haine au moment où tous les Camerounais ont fait bloc pour soutenir leur équipe nationale.

Le meilleur message à faire passer en cette période de la CAN est celui que les anciennes gloires du football camerounais ont fait passer avant le début de la compétition. Patrick Mboma, Roger Milla, Rigobert Song et d’autres anciennes stars du foot camerounais ont unanimement lancé un appel à la paix dans ce pays miné par les violences et les discours de haine.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *