Dessin Internews Côte d'Ivoire

Retirer ses propos haineux est un acte louable

Partager

Nombreux, quand ils sont déjà engagés sur la voie du mal, ne reviennent pas en arrière. Souvent c’est par orgueil. D’autres ne savent même pas reconnaitre lorsqu’ils ont offensé leur prochain.

Une courte vidéo devenue virale sur les réseaux sociaux montre un partisan du président Félix Tshisekedi en train de tenir des propos haineux contre le prix Nobel de la paix Denis Mukwege. L’auteur de ces propos, un certain Jules Munyere, n’apprécie pas que le prix Nobel soit candidat à la présidentielle de 2023 à laquelle Tshisekedi veut se représenter.

Mais grâce aux condamnations unanimes de toute la classe politique congolaise et de la société civile, le fameux Jules Munyere, est revenu sur ses propos et a demandé pardon. Même si certains y voient une demande de pardon légère et forcée, au moins ce monsieur a été capable de dire qu’il avait « agi sous émotion », il s’en excuse et promet de ne plus commettre la même bêtise.

Regarder sa vivéo dans tweet :

Nous n’avons cessé de dire aux sympathisants des politiciens que le fanatisme aveugle vous fera dire ou faire des choses qui vous conduiront un jour en prison. A ce moment-là vous serez le seul à répondre de vos actes. Et dans le cas présent, même si Jules Munyere a demandé pardon, cela n’empêche pas la justice de le poursuivre si jamais ses propos haineux renfermaient des infractions.

Lui au moins a demandé pardon, et vous ?

En RDC, les discours de haine sont un sport national. On a plusieurs fois vu des politiciens appeler à la violence, insulter publiquement des communautés, des ethnies et rester impunis. Et ils ne se sont jamais excusés de leurs actes. Quand on a mal agi, la moindre des choses c’est de demander pardon. Jules Munyere l’a fait. C’est un acte louable.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *